La Carte de Recommandations d’Engrais et de Semences

pour  l’Afique de l’Ouest

Les Paquets d’Intrants Agricoles contiennent des informations spécifiques au site sur les semences améliorées, les recommandations d’engrais appropriés et les bonnes pratiques agricoles. Ces paquets ont été élaborés par des experts des Systèmes Nationaux de Recherche Agricole de différents pays de la sous-région ouest-africaine et validés par les acteurs nationaux et régionaux. L’utilisation de ces paquets permettra aux producteurs d’augmenter les rendements, d’améliorer la productivité agricole et de contribuer à réduire l’insécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.

À PROPOS

À propos de FeSeRWAM

La carte de recommandations d’engrais et de semences pour l’Afrique de l’Ouest (FeSeRWAM) est une plateforme interactive, numérique, en ligne et géoréférencée qui offre des recommandations techniques, opérationnelles et spécifiques aux sites en matière d’intrants agricoles destinées à divers utilisateurs potentiels, en particulier les petits exploitants agricoles d’Afrique de l’Ouest. La plateforme FeSeRWAM a été développée selon une approche participative et inclusive, depuis la collecte de données dans les pays de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) jusqu’à cinq ateliers de validation régionaux et sous-régionaux et une réunion d’experts. Le processus, qui a duré d’octobre 2018 à juillet 2020, a impliqué plus de 350 personnes issues de diverses organisations nationales et régionales, des acteurs des secteurs privé et public, ainsi que des consultants et des experts individuels. FeSeRWAM est une solution numérique pour accélérer la croissance de rendement et la productivité agricole en Afrique de l’Ouest.

FeSeRWAM est un produit de la collaboration entre le Centre International de Développement des Engrais (IFDC) www.ifdc.org et le Conseil Ouest et Centre africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) www.coraf.org, par le biais de leurs projets respectifs financés par l’USAID ,The Feed the Future Stimuler la croissance par les system regionaux d’intrants agricole (EnGRAIS)en Afrique de l’Ouest  et le Partenariat pour la recherche, l’Education et le Développement Agricoles (PAIRED), avec le soutien d’autres partenaires régionaux et nationaux des secteurs public et privé.

FeSeRWAM

Arrière-plan

La faible productivité agricole dans les pays d’Afrique subsaharienne est liée à la faible utilisation d’intrants agricoles appropriés, notamment de variétés de semences améliorées et d’engrais appropriés. PAIRED et EnGRAIS sont des projets financés par l’USAID avec l’objectif commun de développer des ensembles d’intrants agricoles, y compris des semences améliorées et des recommandations d’engrais appropriés pour les principales cultures et de les mettre à la disposition des producteurs en Afrique de l’Ouest. Ces paquets intègrent les Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) et prennent en compte les différentes Zones Agro-Ecologiques (ZAE) pour augmenter la production agricole de manière durable et localisée.

But

FeSeRWAM devrait devenir la plate-forme électronique préférée pour fournir des informations techniques clés spécifiques au site sur les semences améliorées, les mélanges d’engrais appropriés et les BPA pour diverses cultures à une variété d’utilisateurs à travers l’Afrique de l’Ouest afin de soutenir la prise de décision et de permettre aux producteurs d’augmenter leur productivité agricole.

Objectifs

  • Augmentez les rendements des producteurs en fournissant des informations agricoles techniques clés pour mieux faire pousser les cultures pour des rendements maximaux.

  • Fournir une plateforme pour soutenir la prise de décision, le soutien des producteurs et la formation par les agro-dealers et les vulgarisateurs agricoles, qui sont les partenaires les plus proches des producteurs.

Contenu des données de FeSeRWAM

FeSeRWAM intègre des données sur la localisation (Zones Agro-Ecologiques , pays, villes, lieux spécifiques) ; le sol (texture, profondeur moyenne, matière organique, pH) ; les plantes (cultures, variétés, noms locaux, caractéristiques spécifiques) ; les engrais (recommandations en nutriments, engrais, taux, calendrier, engrais organiques) ; et la gestion des cultures (labourage, techniques de conservations de l’eau, résidus de culture, matière organique, amendements). Environ 1034 paquets d’intrants agricoles peuvent être générés à partir de la base de données de 806 variétés de 27 cultures et plus de 64 recommandations d’engrais à travers l’Afrique de l’Ouest. Il est prévu de couvrir les 15 pays de la CEDEAO plus le Tchad et la Mauritanie.

FeSeRWAM

Connaître le guide de l'utilisateur

Télécharger le Guide de l’utilisateur

FeSeRWAM

Comment ça fonctionne

Étape 1.

L’utilisateur sélectionne les choix appropriés dans le menu déroulant situé en haut de l’écran. Les choix comprennent la zone agroécologique régionale de l’Afrique de l’Ouest (humide, semi-aride et subhumide) ou la zone agroécologique spécifique au pays ; les paramètres du sol comprennent : le type de sol, la texture, la profondeur moyenne, le pH, la teneur en matière organique et en phosphore ; les spécifications de la culture comprennent : la variété, le nom local/commun, la quantité de semences par hectare, la couleur des grains, l’espacement ; et les engrais comprennent : Recommandation d’éléments nutritifs, types d’engrais, taux, moment et méthode d’application.

Étape 2.
Cette requête donne lieu à un fichier qui peut être téléchargé (PDF, CSV ou Excel) avec les paquets d’intrants agricoles adaptés au site spécifique.

Utilisateurs attendus

Les agro-dealers et les agents de vulgarisation agricole peuvent déterminer les paquets d’intrants agricoles adaptés à leurs sites spécifiques, qui peuvent être utilisés comme matériel de soutien et de formation pour les producteurs locaux.

Les responsables politiques et les décideurs peuvent utiliser ces informations pour sélectionner les intrants à subventionner en fonction du nombre et du type d’ensembles d’intrants existants.

Les chercheurs peuvent adapter le paquet d’intrants agricoles d’un pays à la ZAE spécifique d’un autre pays.

Les mélangeurs d’engrais peuvent utiliser les besoins en nutriments pour sélectionner les matières premières appropriées pour le mélange d’engrais spécifiques à un site.

FeSeRWAM

Questions Fréquemment Posées

«La carte de recommandations d’engrais et de semences pour l’Afrique de l’Ouest ». FeSeRWAM est une plateforme digitale, interactive, géoréférencée, en ligne qui véhicule des Paquets d’Intrants Agricoles (PIA) pour les mettre à la disposition des utilisateurs. FeSeRWAM est donc une solution numérique accessible en tout temps et en tout lieu pour permettre d’accéder à l’information agricole clé, qui, mise en œuvre, va permettre de booster les rendements et la productivité agricole en Afrique de l’Ouest et au Tchad.

Parlant des intrants agricoles, le PIA, quelque fois appelé « Kit », ou encore « Paquet » est tout une information combinée comprenant : des semences de variétés améliorées, des recommandations appropriées d’engrais, de bonnes pratiques agricoles (BPA) spécifiques à une zone agro-écologique (ZAE). Le PIA est donc un condensé d’information technique, opérationnelle, spécifique à une zone, qui, mise en œuvre, va permettre au producteur d’accroitre le rendement de ses cultures.

La carte de recommandations des engrais pour l’Afrique de l’Ouest, en anglais « Fertilizer Recommandations for West Africa Map » (FeSeRWAM) du Programme Ouest Africain des Engrais (WAFP), mis en œuvre par International Fertilizer Development Center, (IFDC), (2012-2017) est l’ancêtre de FeSeRWAM. IFDC et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) ont étroitement collaboré depuis 2018 avec l’ensemble de leurs partenaires pour développer FeSeRWAM dans le cadre des deux projets EnGRAIS, «Stimuler la croissance par les system regionaux d’intrants agricole (EnGRAIS) en Afrique de l’Ouest » et PAIRED, « le projet de partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles» tous deux financés par l’USAID. FeSeRWAM est donc un produit des deux organisations IFDC et CORAF et demeure un bien public en raison de la nature de ces deux organisations ainsi que de la nature de la source de financement, l’USAID.

Permettre aux producteurs/productrices en Afrique de l’Ouest et au Tchad d’accéder a une information agricole clé, les PIA, comprenant des semences de variétés améliorées, des recommandations d’engrais adaptées, des BPA spécifiques aux zones agro écologiques afin d’accroitre durablement les rendements et la productivité agricoles.

FeSeRWAM agit comme est un véhicule qui transporte les PIA partout, en tout temps et en tout lieu pour les rendre accessibles. FeSeRWAM agit aussi comme un outil d’aide à la décision pour les différents utilisateurs pour accéder aux différentes technologies, pour faire leur choix ou pour orienter leur activité de mélange/fabrication d’engrais, de production de semences, de développement des programmes de subvention des intrants agricoles, de recherche, d’enseignement. FeSeRWAM agit donc comme source de connaissances techniques agricoles qui cible une diversité d’acteurs.

FeSeRWAM fonctionne comme une base de données numérique avec un total de 1034 paquets d’intrants agricoles déjà développés à partir de 27 cultures, 806 variétés de semences améliorées et 64 recommandations d’engrais à travers trois grandes zones agro-écologiques (ZAE), Semi-aride, Sub-humide et Humide de 12 pays d’Afrique de l’Ouest.

la plateforme adresse les besoins d’une diversité d’acteurs. Les bénéficiaires finaux des PIAs et de la plateforme sont les producteurs et productrices agricoles à travers les agents d’encadrement/vulgarisateurs publics ou privés mais aussi les revendeurs/détaillants d’intrants agricoles qui sont quotidiennement en contact avec ces producteurs/productrices. En plus des agro-dealers, et des agents de vulgarisation agricole, les autres utilisateurs potentiels sont : les chercheurs, les responsables des programmes de subvention des intrants agricoles, les fabricants/mélangeurs d’engrais, les producteurs semenciers, les faitières des producteurs, les ONGs, les projets, les décideurs de la politique agricole, les PTFs et les services de financement, les centres de formation agricoles (école, université), les agri-entrepreneurs, les media…

La plateforme FeSeRWAM est en linge et donc est accessible à condition d’avoir une connexion internet fonctionnelle à partir d’un ordinateur de bureau, d’un ordinateur portatif ou d’un smartphone. L’accès à la plateforme est gratuit. Pour y accéder il suffit d’aller à : https://feserwam.org/ .

La langue d’affichage par default de la plateforme est l’anglais. Mais il est aussi traduit en français et l’utilisateur peut basculer en français à partir du bouton en haut à droite. Par ailleurs, progressivement, elle offrira l’option en portugais, pour s’assurer de la prise en compte des trois langues officielles de la CEDEAO.

La plateforme est prévue couvrir tous les 15 pays de la CEDEAO, plus le Tchad et la Mauritanie soit au total 17 pays. Pour le moment les données collectées couvrent un peu plus d’une dizaine de pays. Progressivement les autres pays seront couverts dès qu’il sera possible d’obtenir des données fiables avec les structures nationales habilitées de ces pays.

Les variétés de la plateforme sont celles fournies par les experts nationaux, le plus souvent des variétés populaires avec des intérêts spécifiques divers (productivité élevée, qualité nutritionnelle, climato-sensible, résistance, tolérance, …) donc qui existent souvent sur le marché. Cependant la plateforme a aussi pour objet de mettre en lumière les nouvelles créations, particulièrement les matériels à haut potentiel (hybrides, …) afin que cela soit partagé pour booster les rendements agricoles dans la sous-région.

Tout comme les variétés, les engrais sont généralement ce qui est disponible sur le marché, importé le plus souvent, mais de plus en plus issus de la fabrication locale, des complexes (Compound), mais aussi des engrais de mélange (Blend).

Pour le moment il n’existe pas une application mobile de la plateforme mais il est prévu pour plus tard de développer une application mobile pour contribuer à l’amélioration de son accès pour une large diffusion et utilisation.

La version initiale de la plateforme a considéré les cultures prioritaires de la CEDEAO. Elle n’avait pas été fournie en cultures maraichères par exemple, mais progressivement les cultures maraichères ont été intégrées surtout que par ailleurs celles-ci ont un fort potentiel de revenu et contribuent hautement à la qualité nutritionnelle alimentaire. Par ailleurs les mises à jour permettront de couvrir une large gamme de cultures. Au total plus d’une vingtaine de cultures, couvrant les céréales sèches et irriguées, les tubercules, les légumineuses, les cultures maraichères, les cultures de rentes (cotton, café, coca,), les fruitiers, etc., sont prises en compte.

Pour atteindre les utilisateurs finaux que sont les producteurs et les productrices, deux acteurs clé sont absolument à mettre au centre du dispositif de dissémination des PIAs. Il s’agit des Agents d’encadrement agricole qu’ils soient du secteur public ou du secteur privé et des Revendeurs/Détaillants d’intrants agricoles, car ce sont ces deux catégories qui sont en contact direct avec les producteurs. C’est pourquoi ces deux types d’acteurs sont ciblés dans la stratégie de dissémination comme cible primaire. Ils seront formés à la connaissance et à l’utilisation des PIAs et de la plateforme, dans le cadre de la formation en cascade qui a démarré au niveau régional et va être opérationnalisé assez rapidement dans chaque pays.

Les données de la plateforme ont été fournies par des experts nationaux des pays, généralement des systèmes nationaux de recherche et de vulgarisation (SNRAs), spécialistes de la science du sol, des engrais, des sélectionneurs, des acteurs privés et autres consultants individuels.

IFDC et CORAF à travers les deux projets EnGRAIS et PAIRED ont prévu une mise à jour annuelle des données de la plateforme. Pour le démarrage les équipes de ces projets assurent cette mise à jour avec le soutien du consultant développeur de la plateforme. Il est prévu graduellement la formation des équipes des deux projets mais aussi des points focaux par pays, notamment issus des SNRA pour assurer le transfert de compétences, le relais pays et assurer la pérennité après la fin des projets. Les points focaux nationaux pourront alors mettre à jour les données de leur pays avec les nouvelles technologies (variétés, engrais, pratiques agricoles).

Les équipes de EnGRAIS et PAIRED, ont conscience et prennent des dispositions depuis le début du processus dans le sens d’assurer la pérennité de la plateforme. Cette durabilité inclue des aspects techniques comme la mise à jour des données, la maintenance de la plateforme, mais aussi l’aspect financier comme les coûts d’entretien, protection et d’hébergement de la plateforme. Elles anticipent aussi le maintien de la fréquentation de la plateforme par les utilisateurs, c’est-à-dire faire en sorte que ceux-ci y trouvent leur intérêt et que la plateforme continue de réponde à leurs attentes. L’approche participative et inclusive de développement de cette plateforme est un atout car celle-ci a associé le secteur privé, le secteur public, la société civile afin de s’assurer de prendre en compter les intérêts de ces parties. Par ailleurs, les équipes de EnGRAIS et PAIRED s’activent aussi depuis le début à renforcer la capacité des acteurs clés de ces trois secteurs d’activité pour qu’ils soient à même de prendre en charge techniquement la gestion de la plateforme à travers l’accompagnent initial pour faciliter, sensibiliser, former tous ces acteurs dans le sens de la prise en main totale de la plateforme.

Ce processus qui a été participatif et inclusif a démarré en octobre 2018 et s’est poursuivi jusqu’au déploiement en ligne de la plateforme en aout 2020. Au total un peu plus de 300 parties prenantes des trois principaux secteurs d’activités (Public, Prive et société civile) ont et été impliquées à différents moments sur toute la période. Ces acteurs étaient des régionaux, des nationaux, appartenant à diverses spécialités : Science du sol, Sélectionneurs, Agronomes, Economistes, Gestionnaires, Privés Fabricants/Importateurs/Mélangeurs d’engrais, Producteurs de semences, Décideurs des politiques agricoles, Producteurs/Productrices… Des acteurs des 17 pays soit 15 de la CEDEAO, plus le Tchad et la Mauritanie ont pris part a au moins une des étapes. En effet, des séries d’ateliers, de réunions d’experts, d’ateliers virtuels ont été les grandes étapes et sont ci-dessous énumérées : 1) octobre 2018, Ouagadougou, Burkina Faso « Développement et Validation de la stratégie, PIAs » ; 2) Décembre 2018, Abidjan, Cote d’Ivoire « Développement et validation du concept note et de la feuille de route pour la mise en ligne de la carte de recommandation des intrants agricoles » ; 3) Juin 2019, Abuja, Nigeria « Validation des données pays anglophones » 4) Juillet 2019, Abidjan, Cote d’Ivoire « Validation des données pays francophones » ; 5) Aout 2019, Dakar, Sénégal « Validation des données et du prototype de la carte des recommandations des engrais et des semences en Afrique de l’Ouest et au Tchad » ; Septembre 2019, Dakar, Sénégal, « Développement des PIAs » et 6) aout 2020, en virtuel, « Lancement de la plateforme FeSeRWAM ».